Accueil / Articles / Intervention de M. Elyes Fakhfakh, ministre des finances tunisien au Centre des relations transatlantiques SAIS

Intervention de M. Elyes Fakhfakh, ministre des finances tunisien au Centre des relations transatlantiques SAIS

 

Intervention de M. Elyes Fakhfakh, ministre des finances tunisien au Centre des relations transatlantiques SAIS

Intervention de M. Elyes Fakhfakh, ministre des finances tunisien au Centre des relations transatlantiques SAIS

Vendredi, lors de sa visite à Washington DC à l’occasion des réunions annuelles du Fonds monétaire international (FMI), Elyes Fakhfakh, Ministre des Finances de la République Tunisienne, a présenté au Centre pour les Relations Transatlantiques (Center for Transatlantic Relations) de l’Université Johns Hopkins – SAIS (CTR) les ambitions économique de la Tunisie depuis la révolution de 2011.

Monsieur Fakhfakh, membre du parti politique Ettakatol, s’est exprimé lors d’une conférence intitulée «La réforme économique dans le contexte post-révolution: Création d’une réussite tunisienne ». Retraçant le processus de transition depuis la révolution de 2011, il a rappelé que le Printemps Arabe qui a débuté en Tunisie, a donné naissance à un mouvement de libéralisation dans la région d’Afrique du Nord.

« Les Tunisiens ont exigé un gouvernement sensible à la pression de la rue, et sont à la recherche de meilleures conditions de vie dans le contexte du climat économique actuel. Les gouvernements de transition ont besoin d’équilibrer cette demande d’amélioration dans un court laps de temps avec les difficultés de la situation économique mondiale », a déclaré le Ministre.

Il a souligné l’importance de la mise en place d’un consensus entre les partis et les citoyens pour assurer un meilleur avenir à la Tunisie. Comme, il l’a rappelé : « il n’y a pas de grande différence sur les réformes économiques entre les principaux partis. Un système financier solide, une économie plus ouverte aux échanges commerciaux, une plus grande transparence et un meilleur climat fiscal pour attirer davantage d’investissements étrangers – un accord sur ces réformes est incontestable ».

L’Assemblée Nationale Constituante devrait achever la rédaction de la nouvelle Constitution d’ici 3 ou 4 mois. Il précise que ce processus n’aurait pas pu se faire si rapidement sans l’étroite collaboration de l’Assemblée avec des groupes de la société civile et des Universités.

Le Ministre a exprimé la volonté du gouvernement tunisien de promouvoir une coopération régionale avec l’Union européenne. Notons que 48% de l’économie tunisienne est liée à l’Union Européenne (UE). Il souligne également que les prochains « accords de ciel ouvert » avec l’Union Européenne et les États- Unis seront un facteur de croissance pour le marché du tourisme.

Il a annoncé de grands projets d’infrastructures, comme la construction d’un port dans le sud du pays et la construction d’un réseau routier principal, pour intégrer l’ensemble des régions et permettre une croissance économique décentralisée.

L’événement faisait partie de l’Initiative du bassin méditerranéen au CTR, un programme voué à renforcer les relations transatlantiques avec les pays méditerranéens.

Source: Tunivisions.net adapté

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*